La plongée souterraine, ou plongée-spéléo, est une activité qui a pour but d'explorer et d'étudier les conduits noyés naturels, généralement creusés dans les calcaires (grottes sous-marines, sources, siphons de grottes terrestres, résurgences), ou artificiels (mines, carrières).
Ce type de plongée requiert une approche différente de la plongée en mer, compte tenu du milieu où elle est pratiquée : si un problème d'air ou de mélange respiratoire ou autre survient, il n'est pas possible de remonter rapidement, étant « enfermé ». Il faut, quel que soit le problème, pouvoir rejoindre la sortie. Le plongeur s'équipera alors en conséquence : deux bouteilles (ou plus) isolées ou isolables dont on ne consommera pas la totalité (on appliquera une règle de redondance comme la règle des quarts, c’est-à-dire on consomme un quart du mélange respiratoire à l'aller et donc un quart au retour, et les deux quarts restants seront gardés en cas de problème), deux lampes (ou plus), un dévidoir, éventuellement un casque etc.
On prendra soin également de ne jamais quitter des yeux le fil d'Ariane afin de retrouver le chemin du retour : dans les galeries, la visibilité peut se dégrader en très peu de temps à cause des particules d'argile qu'un plongeur peut brasser avec ses palmes ou même les bulles qu'il expire.

 

  • MG-002.jpg
  • Brun-46.jpg
  • gour.jpg
  • coudou_010.jpg
  • Port-miou-2011-01-9146.jpg

 

Commission plongée souterraine du CDSC13